Gestion du changement continu: quand le pilote laisse place à son équipe!

6 août 2015 Aucun commentaire

Quand on s’attarde à l’opérationnalisation du changement planifié, on remarque le plus souvent qu’un écart s’établit entre les plans initiaux et leur déroulement.

L’une des raisons explicatives serait que les « penseurs » du changement ne peuvent pas contrôler comment les membres de l’organisation s’approprieront le changement. 

C’est pourquoi les nouvelles perspectives en gestion du changement organisationnel conçoivent le changement comme un processus continu et situé au cœur des pratiques de l’ensemble des membres de l’organisation (Bareil, 2004). Sur le plan pratique, cette perspective modifie la conception du rôle de chacun des membres dans la « conduite » du changement.

On conçoit désormais les rôles suivants :

Membres dirigeants : bien qu’ils puissent annoncer des plans de changement, ces derniers seraient plutôt des sources d’invitation à innover.

Dans cette conception, les dirigeants doivent faciliter le changement en créant une convergence propice à la créativité, notamment en s’assurant que le contexte structurel soit suffisamment flexible et en s’ouvrant aux propositions de toutes les ressources humaines.

Le rôle des décideurs est donc de supporter la production du changement organisationnel qui est dans la pratique, initié et actualisé par tous les travailleurs d’une organisation.

Autres membres : tout comme les dirigeants, leur rôle dans la production du changement organisationnel est double:

  1. Ils peuvent amorcer les transformations en accumulant de petits changements implantés consciemment ou non et dont l’addition mène à des changements d’envergure.
  2. Ils sont également producteurs du changement puisqu’ils donnent naissance aux idées et qu’ils sont susceptibles de les transformer à travers leurs pratiques quotidiennes. Par ailleurs, ils sont susceptibles d’indiquer des trajectoires de transformation organisationnelle en proposant des améliorations aux pratiques de travail, par exemple.

 

En résumé, pour saisir le changement organisationnel, on doit savoir comment les projets sont modifiés et adaptés quotidiennement par les actions de tous. Les organisations les plus efficientes et compétitives apprennent à tirer parti de ces clivages qui surviennent entre les plans initiaux et leur concrétisation. Pour ce faire, elles permettent l’émergence d’idées collectives, de connaissances tacites et de pratiques non canoniques. Elles tentent aussi de comprendre les réalités de pratiques individuelles et collectives puisque les trajectoires de changement se dessinent surtout par la base.

Ces nouveaux rôles mettent en lumière l’importance d’entretenir la capacité de tous les membres de l’organisation à collaborer ensemble, à travailler en équipe et à s’affirmer, quel que soit le niveau hiérarchique du poste occupé.

Pour en savoir davantage, n’hésitez pas à nous contacter au info@seminarfc.com

Article rédigé par Ariane Laberge Sévigny

Catégories: Changement


Soyez le premier à faire un commentaire “Gestion du changement continu: quand le pilote laisse place à son équipe!”